Yoga et stress : un apprentissage vers le calme

Yoga et stress : un apprentissage vers le calme

Yoga 0 Commentaires by

Fermez les yeux. Inspirez, expirez, quelle image vous vient à l’esprit quand vous visualisez le mot Yoga ? Le Yoga est souvent représenté dans l’imaginaire collectif par une personne assise en lotus et méditant. Vous imaginez cette personne relaxée, sans  stress, simplement en paix à l’instant présent ? La réalité est forcément plus complexe, mais le Yoga agit au quotidien sur le stress, vous pouvez le réduire et vous soulager de ce mal. D’un point de vue ayurvédique, on dit que la personne accumule Vata (déchets et air vicié).

Les causes du stress

Nous vivons dans un monde régi par le stress. Qui n’en souffre pas ou n’en a pas souffert ? Combien de personnes sont touchées par le burn-out ? Le stress a un impact différent sur chacun d’entre nous. La cause principale reste le travail, mais avec des conséquences sur toute notre vie quotidienne personnelle.

Notre manière de penser et d’agir joue sur notre stress et l’anxiété : je n’ai pas le choix, c’est impossible… La société nous pousse à être des personnes sans failles, tout simplement parfaites. Cela résonne particulièrement pour les femmes : gérer une carrière,son foyer et une famille, tout en étant une femme épanouie. Les injonctions sociétales sont terribles. Une journée comptera toujours 24h et une semaine 7 jours… Le stress prend vite une place importante quand nous avons trop de choses à faire, trop d’attentes et bien sûr pas assez de temps.

lotusBon stress ou excès ?

Un rôle aussi positif.

Le stress nous stimule et active nos capacités. Il nous aide à avancer, à prendre des risques, relever des défis. À l’inverse, le stress excessif devient négatif lorsque l’esprit et le corps n’ont plus le temps de récupérer. L’organisme n’est pas adapté pour subir des stress permanents or, cela correspond au quotidien des gens stressés. Les personnes tendues ont constamment certains muscles crispés : mâchoires serrées, tête dans les épaules, dos contracté, avant-bras légèrement repliés, poings à moitié fermés, etc. Notre organisme tire alors des sonnettes d’alarme : mauvaise digestion, mal de dos, sommeil et cycle menstruel perturbé, troubles du désir. Si l’on ignore ces signaux, commence la phase d’épuisement, à partir de laquelle se déclarent des maladies graves. Le burn-out répond à un exemple typique de ce mécanisme, mais de nombreuses pathologies ont un lien direct avec le stress.

Une symptomatologie large.

Les causes du stress peuvent être nombreuses, mais elles restent surtout très personnelles et leurs effets sur le mental et le corps sont vastes : fatigue, angoisse, insomnies, douleurs physiques, manque de concentration, symptôme physique : diarrhée, constipation, nausée, vertiges… Le stress se révèle aussi dans notre manière d’agir : besoin de bouger, difficulté à rester en place, ou création d’une gestuelle : faire craquer ses doigts, mordre ses ongles, toucher ses cheveux… Il existe plein de façons de réagir.

Il faut avant tout observer, avec sérénité, nos réactions face au stress. Certains facteurs de stress se présentent à nous pour nous faire réagir ou évoluer, nous pousser à inventer la manière de les éliminer ou de les gérer. Une situation peut toujours être analysée de plein de façon. La théorie du verre à moitié plein ou à moitié vide illustre parfaitement la manière dont notre esprit réagit. Le Yoga va nous accompagner en ce sens. Notre appréhension des situations va évoluer avec une pratique régulière. Le Yoga nous aide à trouver nos propres techniques pour retrouver de l’air, redonner de l’espace à notre corps et contribue à gérer le stress.

yoga-4 Le Yoga qui soulage

Le Yoga incarne un puissant remède contre le stress. On utilise pendant les séances de Yoga des méthodes simples et efficaces pour calmer l’esprit et pour soulager des réactions physiques du corps. Le Yoga devient alors un outil de réapprivoisement de l’état de détente intérieur, un ressourcement profond et véritable.  Le corps et le mental se mettent en relation de manière positive. On lâche prise pendant une séance. On s’offre un moment à soi dans ce monde qui va parfois trop vite et qui nous fait sentir stressé. Le Yoga correspond à l’une des pratiques les plus fréquemment recommandées pour la gestion et la réduction du stress.

Retrouver de l’espace.

La pratique du Yoga permet d’harmoniser le corps et l’esprit et de se concentrer sur l’instant présent en réalisant des postures appelées asana en sanskrit. Les postures offrent un moyen de relâcher vos muscles. Avec la tension de votre esprit, ils sont aussi contractés, et en leur donnant la liberté de s’étirer, vous donnez également à votre esprit la liberté de s’étendre à nouveau au-delà des barrières que le stress lui inflige. Si vous avez le sentiment que vous ne pouvez pas rester assis ou en place, les postures de Yoga sont pour vous des techniques parfaites de gestion du stress, car elle donne à votre corps la possibilité de se relâcher et d’exprimer tout son stress dans le mouvement. Vous regagnez en conscience de votre corps et trouvez votre équilibre. Le corps retrouve de l’espace. On décongestionne les nœuds. Chaque posture agit spécifiquement sur le corps en oxygénant un organe, en étirant un muscle. Tout a un sens dans le Yoga. La pratique du Yoga permet d’apprendre la gestion du stress en agissant sur la détente des muscles, de l’assouplissement de la colonne vertébrale et sur la respiration.

Prendre le temps de respirer.

Respirer profondément incarne une technique naturelle de soulagement du stress que votre corps utilise automatiquement si vous lui permettez. Le Yoga utilise le Pranayama, en sanskrit, Prana veut dire : souffle, énergie vitale et yama : contrôle. Le pranayama aide à retrouver l’énergie par la respiration. Les techniques de pranayama sont très intéressantes pour harmoniser le corps et vous apaiser. Prenez quelques profondes respirations à chaque fois que vous sentez que tout devient stressant ou angoissant pour vous.

Méditer.

Le Yoga ne consiste pas en l’enchainement de postures physiques, mais il nous aide à trouver notre paix intérieure. La pratique régulière de la méditation aide à apprivoiser notre stress. Il est parfois difficile de commencer à méditer. Il faut y aller doucement : commencer par une minute et augmenter doucement le temps de méditation. Les méditations guidées que l’on trouve facilement aujourd’hui aident à se concentrer en débutant. L’écoute et la répétition de mantra agissent aussi sur le mental.

Lors de votre première séance de Yoga, il est primordial de préciser vos symptômes et les réactions dans votre corps pour que le professeur puisse guider une séance qui vous sera adaptée. En état de stress, la communication entre le professeur et le pratiquant s’avère essentielle. Adapter la pratique se révèle indispensable.

 

La posture assise

Notre société est aujourd’hui en majorité tournée vers des activités tertiaires. Nous travaillons beaucoup assis. Les tensions musculaires augmentent à cause de la position de travail : assise prolongée, figée, épaules remontées, nuque en avant, dos rond et/ou de travers. En travaillant assis, nous activons essentiellement le mental (Vata) et nous avons peu conscience de notre posture. L’ergonomie du poste de travail – chaise, hauteur de l’écran, hauteur de la table – est rarement adaptée. Avoir une posture incorrecte, qu’elle soit debout immobile ou assise, stresse le corps.

Les mauvaises postures au travail (et dans la vie quotidienne) sont à l’origine de crispations qui détournent la circulation naturelle de l’énergie et des nutriments : les toxines et les déchets s’accumulent. Les maux de dos, d’épaules, les maux et engourdissements des pieds et des jambes, sont générés par un enraidissement progressif des muscles et des os.

Les chiffres du stress

Le coût du stress au travail est estimé à 1,6 milliard d’euros par an en France (INRS).

Pour l’entreprise, il s’agit principalement d’absentéisme, de turnover, d’accidents du travail, de baisse de la créativité et de la productivité et de dégradation de l’ambiance de travail.

Pour la société, ce sont principalement les risques de maladie et les frais de santé engendrés qui sont pris en compte dans le calcul du coût du stress.

Pour le salarié, les conséquences sont multiples :

  • 37 %des actifs interrogés déclarent que leur sommeil est perturbé à cause du travail,
  • 30 %déclarent que leur santé se dégrade à cause du travail,
  • 35 %se disent épuisés psychologiquement.

D’après l’OMS, la France est le 3e pays à enregistrer le plus grand nombre de dépressions en lien avec le travail. Le stress touche en effet 4 salariés sur 10.

A PROPOS DE L'AUTEUR

A decouvrir aussi

0 Commentaire

Pas de commentaires!

Vous pouvez nous aider à commenter cet article!

Laissez un commentaire

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *