L’Ayurveda selon Rajeev Pant

Ayurveda 0 Commentaires by

Ayurveda, le terme, est constitué de deux mots Sanskrit: Ayur signifiant la vie et Veda la connaissance. Pratiquer l’Ayurveda, c’est donc chercher à mieux connaître la vie. L’Ayurveda, ou science de vie, constitue une approche holistique de la médecine pour vivre plus longtemps, en meilleure santé et d’une façon plus équilibrée. Cette médecine physique autant que spirituelle nous vient de l’Inde ancienne. D’abord transmise oralement de rishi en rishi (les saints de l’Inde) cette science paraît en une première transcription il y a plus de 4500 ans dans le Rig Veda, le plus ancien des textes hindous. Bannie par l’administration coloniale britannique à l’époque moderne, ce système médical revient en force en Inde depuis l’indépendance… et en Occident depuis quelques années.

Selon le sage ancien Charaka, la vie (Ayur) est une combinaison de quatre éléments: l’esprit, le corps, les sens et l’âme. L’équilibre entre ces éléments, l’harmonie entre l’homme et l’environnement, sont les fondements du système ayurvédique. Tout comme les animaux, qui vivent en accord avec mère nature pour s’assurer équilibre et santé, les hommes doivent se conformer à ses lois. L’Ayurveda est une science qui contribue d’abord au maintien de la santé par des principes naturels ramenant l’individu à l’équilibre et au recentrement de son être profond. Finalement, l’Ayurveda a toujours existé car nous sommes depuis toujours soumis aux lois de la nature.

En maintenant l’équilibre naturel des constituants du corps, de l’esprit, des sens  et de l’âme (l’état des Prakriti) l’Ayurveda agit en  profondeur et sur le long terme sur les causes des maladies. Il s’agit de prévenir, plutôt que de guérir et cela bien en amont du surgissement des symptômes. Ainsi les régimes d’alimentation (au quotidien: Dinacharya et saisonnier: Ritucharya) visent à maintenir l’individu en bonne santé ; en cas de maladie on prescrit une médication à base d’herbes, des régimes diététiques, d’exercices de yoga et de mantras et de massages. L’Ayurveda englobe aussi  l’astrologie (racines védiques communes) et la gemmologie (étude de l’influence des gemmes sur la santé). Les connaissances ayurvédiques en matière de chirurgie ont malheureusement été perdues aux temps de la colonisation britannique et du bannissement des collèges ayurvédiques).

Rajeev Pant et l’Ayurveda de l’Inde du Nord

Rajeev Pant naît à Jaipur au Rajasthan mais c’est dans le nord de l’Inde que sont ancrées ses racines: sur les contreforts de l’Himalaya, dans une région de tradition profondément spirituelle. Dans cette région, la tradition ayurvédique se développe avec un accent mis sur la vision spirituelle de l’homme et la nature alors que dans le Sud de l’Inde on profundity le côté médical et pharmaceutique.

Rajeev fait partie d’une famille brahmine de médecins ayurvédiques, de prêtres, et d’enseignants. Le père astrologue et sanskritiste, lui transmet dès l’enfance les bases de l’astrologie védique. Le grand-père paternel, proche collaborateur de Gandhi, avait une pratique du Yoga quotidienne. Le Yoga, l’alimentation ayurvédique, la méditation dans les ashrams et la vie spirituelle ont été ses pratiques habituelles dès l’enfance.

Après ses études de psychologie, il voyage pendant de nombreuses années à travers l’Inde, d’ahram en ashram, où il vit les expériences spirituelles les plus variées comme par exemple dans l’ashram de Sri Ramana Maharshi, où il médite dans la plus totale solitude pendant plusieurs mois.

Rajeev a également fréquenté le Krishnamurti study Center et l’Ashram Theosophical Society à Adyar (sud de l’Inde) où il a approfondi la philosophie indienne, en particulier la théorie des « Chakras ».

Les massages ayurvédiques

Dans la pratique ayurvédique de Rajeev Pant l’accent est mis d’une part sur le concept de Prana (énergie vitale) et d’autre part sur le travail énergétique des Chakras (les 7 centres énergétiques du corps). Le praticien ayurvédique travaille à la fois sur le pouvoir d’autoguérison de chaque individu et sur la remontée de l’énergie le long des chakras.

Parmi les différentes techniques de massage traditionnelles ayurvédiques, l’Abhyanga (littéralement massage à l’huile de tout le corps) est recommandé pour une amélioration globale de la dimension physique ainsi qu’émotionnelle, pour la réunion du corps et de l’esprit. Dans la vision ayurvédique, la maladie est en effet le résultat de ruptres du flux énergétique. Les thérapies par le toucher représentent la voie la plus directe pour harmoniser le corps et l’esprit.

Rajeev Pant et sa vision de la « psychologie » ayurvédique

Un aspect relativement méconnu de l’Ayurvéda reste le versant psychologique de cette science et le lien qui unit le praticien au receveur. Rajeev Pant explore cette dimension en faisant le lien entre l’Ayurvéda et certaines tendances de la psychologie occidentale.

La psychologie ayurvédique invite en effet à la compréhension profonde de l’autre par le développement de l’intuition et de la communication non-verbale entre donneur et receveur. S’appuyant sur sa formation de psychologue, Rajeev Pant met en place une methode d’analyse de l’individu dans sa globalité (aspect physique, psychologique et spirituelle) par la compréhension des Chakras et des Dosha (les différentes constitutions). Une méthode qui naît de la rencontre entre occident et orient.

Rajeev Pant

Maître yogi de l’Inde du Nord

Rajeev pant. Fondateur du Centre Ayurvedique Yogsansara

Rajeev pant. Fondateur du Centre Ayurvedique Yogsansara

A PROPOS DE L'AUTEUR

A decouvrir aussi

0 Commentaire

Pas de commentaires!

Vous pouvez nous aider à commenter cet article!

Laissez un commentaire

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *